Un peu d'histoire

Le traitement de l’insuffisance rénale a véritablement débuté dans les années 60 et s’effectuait uniquement dans les centres hospitaliers.

En 1974 l’ARPDD, association à but non lucratif, régie par la loi 1901, a été créée dans le but de développer la dialyse à domicile.

L’hémodialyse a été la première technique adaptée au domicile, trois patients ont ainsi pu en bénéficier.

En 1979, une nouvelle modalité de traitement de l’insuffisance rénale se développe : La dialyse péritonéale à domicile

Son évolution est significative, en effet, aujourd'hui, 75 patients sont suivis dans cette modalité.

En 1983, le concept de l’autodialyse apparaît :
le patient se dialyse dans une petite structure extra-hospitalière avec d’autres patients en présence d’un(e) infirmier(ère).
La première unité d’autodialyse a été créée dans la Marne. L’évolution de cette technique a été très rapide, car elle répondait au besoin des patients autonomes voulant se soigner au plus près de leur domicile. Aujourd’hui, 11 unités accueillent près de 170 patients.

En 1997, création d'une unité de Dialyse médicalisée.
Dans son ambition d’offrir aux patients les meilleures conditions de traitement et d’accueil, l’ARPDD a été l’une des  premières associations de France à créer une unité de dialyse médicalisée.
Cette structure intermédiaire se situe entre le centre hospitalier et l’unité d’autodialyse.
Elle permet en effet aux patients non autonomes de bénéficier de soins hors centre lourd (hospitalier) sous la surveillance d’un néphrologue et du personnel infirmier.

Aujourd’hui, plus de 350 patients sont accueillis, chaque année, dans les Unités de Dialyse Médicalisée de Reims, Charleville, Troyes et Saint Dizier.

L’ARPDD et toute son équipe ne cessera, comme elle l’a déjà démontré depuis sa création, d’avoir comme objectif d’offrir les meilleures conditions d’accueil et les dernières techniques de prise en charge en dialyse.

notre-equipe

Situation géographique de nos unités

dans-la-regionnous-trouver-a-reims

Partenariat avec les hôpitaux

L’ARPDD est en lien direct avec les services de néphrologie des centres hospitaliers de la région Champagne-Ardenne.

Une convention dite de coopération est signée entre nous et les différents établissements de santé :

  • Centre Hospitalier Général de Charleville-Mézières (Ardennes)
  • Centre Hospitalier Général de Troyes (Aube)
  • Centre Médico Chirurgical de Chaumont (Haute-Marne)
  • Centre Hospitalier Universitaire de Reims (Marne)


Cette coopération et cette complémentarité vous permettent de bénéficier du meilleur traitement, au plus près de votre domicile.

Elles permettent d’assurer la continuité des soins qui vous sont dispensés notamment grâce à :      

La mise en place d’un dossier de soins informatisé sécurisé, commun aux centres hospitaliers et à l’ARPDD.

Des réunions régulières de coordination entre les médecins des différents établissements de santé.

La participation des médecins de l’ARPDD à l’activité du service de néphrologie des Etablissements Publics de Santé.